Démonstration Technique de l’Utilisation du Spasoïen dans un Texte

Démonstration Technique de l’Utilisation du Spasoïen dans un Texte

C’est enfin la finale confrontation. Nous nous approchons de Nadann et de son armée personnelle. J’ai peur de ce qui risque d’advenir. Il a un pouvoir gigantesque, et pourtant nous essayons de le battre.

“Roynder, si tu veux, laisse-moi faire.
– Pas question Saphir ! Je veux y arriver seule cette fois !
– Tu m’as déjà dit ça et ça s’est mal terminé.
– Oui… Mais c’est la bonne !
– Ha ! T’es pas possible ! Bah je t’aiderai.
– Non Saphir ! Oh… je vois que j’aurai pas le choix.
– Enfin tu comprends quelque chose !
– Oh, tais-toi pour de bon…”

Saphir est toujours là pour me narguer. C’est embêtant, mais c’est pour ça que je l’aime. Bly se bat furieusement contre un sbire de la Lame Noire. Je ne sais pas si je peux le faire confiance. Même si c’était Nadann qui le contrôlait, je ne peux pas le pardonner pour ce qu’il a fait… mais je ne peux pas non plus arrêter de compter sur lui. Il a beau maîtriser la magie du mal… et il nous l’a bien caché… mais je ne peux me dire qu’il est un ennemi, un sbire du mal.
Je me sens soudain en dehors de mon corps. Mon bras droit se met à se mouvoir comme mon jeu de jambes me fait pivoter, et mon épée assène un coup fatal à un adversaire auparavant derrière moi.

“Je t’avais dit que j’allais devoir faire le sale boulot ! Surveilles tes arrières ma petite !
– Oh, ne me traîte pas comme ça ! Et je suis perturbée, vois-tu, par les évènements récents !
– Il ne faut pas ! Reste concentrée !
– Bah c’est dur. Essaye.
– Lalyby est dans ce cas là, je te rappelle. Et elle bat avec cœur et amour. Je crois que tous tes coéquipiers sont tourmentés par ce qui s’est passé. Or, ils remettent leurs doutes à plus tard (NdA : Mensonge de Saphir ^^). Maintenant, fait de même.
– Mouais. Bah c’est dur.”

Je reprends contrôle de mon corps Respire… Je suis désormais prête au combat. Je reviens face au combat. Nadann devant. Avec sa face tordue. Quelle folle ais-je été de l’apprécier ! Ce fou préparait tout.

“À moins que ce soit sa partie saine qui te parlait afin de te préparer à l’inévitable confrontation.
– Qui es-tu, voix dans ma tête ?
– Lalyby. Je te communique à travers Saphir, elle m’a demandé de te parler… Je ne sais pas ce qu’elle veux que je dise, mais… je suis désolée pour Bly. Je ne pouvais rien faire, ni l’empêcher, et puis…
– Non, on parlera plus tard.
– … Tu as raison. Oxpedragan, dirais-je.”

La théorie de Lalyby me semble réaliste. Mais bon, est-ce que c’est moi qui veux croire ça ? Je ne sais pas. De la magie se forme au creux de ma main gauche. Désormais je peux l’utiliser. Désormais, je suis prête à me battre. Désormais, je suis prête à remplir cette prophétie faite il y a trente ans.
Désormais, je suis prête à laisser ma trace dans le futur.
Je fond sur un ennemi et le taillade. Sans aucun répit, je fond sur un autre, manipulant le vent pour m’accélérer. J’en transperce un tandis que j’en fait étouffer un autre. Ces hommes ne méritent pas de vivre. Ils sont alliés avec la Lame Noire. Je vais honorer le grand Ivxennil, Nékhekjan et Kellil en chassant le mal de leur tanière. La Montagne Noire sera pure de tout mal.
Les dragons s’envolent. Je ne sais pas pourquoi mais je le sais. Un grosse vibration. Ils sont derrière nous. Les dragons vont aussi se battre. Ils savent que c’est la fin. Que le roi reprendra ses esprits. Que les dragons seront en paix. Que les pays s’accorderont. Ils savent que c’est pour le bien. Cela fait maintenant un an que je suis partie de mon bercail, sans jamais avoir revu mes parents. Ou du moins ceux qui m’ont pris pour leur fille. Je sais tout, et enfin, le bien gagnera.
Je regarde à mes alentours. On avance bien. Les différents membres de l’équipe, ainsi que cet étrange personnage qu’on a rencontré au pied de la montagne sont en train d’avancer bien, on va tous vers Nadann. Une discussion semble se passer, mais elle n’est pas importante. Et, de plus, je ne comprends rien à ce qu’ils disent. Les dragons eux aussi essuient des attaques. Tellement sue Saphir ne me parle pas pour me narguer.
Un cri. C’est féminin, malgré le mot masculin. Qu’est-ce qui vient de se passer ? Je regarde Nadann. Il a changé de posture, il tend sa main et semble serrer l’air. Non… Ne me dites pas que…

“ADELMIRE !”

Ce cri de souffrance tellement puissant couvra tout le brouhaha du combat. Les combats se stoppèrent, pour la plupart. Comme si les anges venaient et répandaient le calme. Le silence lourd s’établit sur une situation déjà pesante. On entend quelqu’un pleurer. Je regarde à mes alentours. Je vois tout le monde captivé par une scène. Un homme, aux cheveux noirs et à la peau brune, à genoux devant une femme. C’est Bly. Et Adelmire. Je le sais. J’en suis persuadée.

” Adelmire ! … Adelmiire !! … Adelmire… Ce… Ery dejar…

ADELMIRE !

Segiro a oi… Adelmire…

– Bly, … … J’ai toujours adoré … … Comment tu prononce mon nom … … Que les Nals nous réunissent … … C’est bien ça qu’il faut dire ? … …
– Oui, c’est ça… Que les Nals nous réunissent … …

Dém…

CE !! Cenojedar ! Ujo ery…
Nadann ! S’ero qéjar ! Es sejoro anudaj !
– Oi ? W, dém aszin far’ ?”

Que, que, que, quoi ? Que disent-ils ? Quelle est cette langue étrange qui leur permettent de communiquer ? Je ne comprends rien, mais je ne peux que les écouter. Que se passe-t-il ?

“Bly ne parle pas ta langue, à l’origine, tu sais, Roynder.
– Lalyby ?
– Oui, c’est moi.
– Je ne savais pas ! Mais pourquoi ils parlent en cette langue ? Et pas en la mienne ?
– Il est plus à l’aise comme ça.
– Et qu’est-ce que c’est que cette langue de toute façon ? Et pourquoi ma langue n’est pas sa langue maternelle ?
– Tu ne sais pas qu’il y a des minorités culturelles dans ton pays ?
– C’est quoi ?
– Tu n’as jamais entendu parler de l’affaire Shkratadn ?
– Euh… Non…
– Mais ma parole ! Tu ne connais rien au monde ! C’est pas pour rien qu’on dit qu’au sud il n’y a qu’une bande de ploucs qui ne s’inquiètent que de leur nombril !
– Hey !
– Bon, j’y vais rapidement. Au nord, il y a une minorité ethnique qui a été récemment annexée par le roi. Bly et ce maître-espion en font partie. Il y a récemment eu des massacres de cette minorité. Bly en a été témoin, son père a été tué parce qu’il avait publiquement parlé de magie, ainsi qu’une part de la population.
– Mais c’est horrible !
– La population ne l’a pas su avant l’affaire Shkratadn. Ce dragonnier devait de même faire une purge, mais il a décidé de désobéir et de parler de l’injustice. Il fut exécuté.
– Je… je vois. Je n’avais aucune idée que se passaient de telles choses.
– Tu sais quoi ? Je vais te traduire ce qu’ils disent. C’est intéressant pour toi.
– Oh ! Merci beaucoup !
– Maintenant, laisse-la se concentrer, Roynder.” intervient soudain Saphir “Je ne veux pas que tu gâche la traduction express.
– Bonjour la confiance…
– Bien. ” intervient Lalyby “J’y vais :

« Nadann, pourquoi as-tu tué Adelmire ! Tu n’en avait pas besoin !
– Mais je ne l’ai pas tuée !
– Tu l’as laissée sans vie sur le sol, ça vaut pareil, monstre.
– Combien de fois as-tu dis ce mot ? Enrichit ton vocabulaire !
– Nul autre n’existe pour mieux te décrire, sale baie séchée » Je ne sais comment traduire cette expression en ta langue.
« Oh ! Les insultes montent ! Je vois bien…
– Arrêtons la discussions et commençons la dissection. Tu dois mourir. Maintenant !
– Tu sais que tu ne peux pas me vaincre. Je te suis supérieur. Sur tous les plans.
– Non. Je peux t’être supérieur. » Non, ne dit pas ça Bly ! Il ne faut pas ! « Si, Lalyby, je le ferai. Je dois le faire.
– Oh, fusionner avec les ténèbres, je vois ! » Non, Bly, il ne faut pas… « Tu sais très bien ce que ça coûte ?
– Oui, je le sais. » Bly ! Si je ne peux t’empêcher, fais-le au moins au dernier moment ! « Mais voyons voir d’abord ce que tu vaux, mon dragon veut qu’on soit fair-play.
– Bien, prépare-toi à goûter à la mort ! » ”

Une aura cyan se matérialisa soudain autour de lui. Cela forme comme des des flammes étherales qui jaillissent des côtés de Bly. Mon épée se met soudain à luer d’une couleur cyan. Comme j’observe ça, j’entends Nadann hurler à ses troupes de ranger les épées. Soudain, la voix de Lalyby :

“Je vous présente la spécialité de Bly, résonance métallique.
– Maintenant, charge durant la confusion !” hurle un autre dragon dans ma tête.

“Allez ! On va avoir la Lame Noire !” j’hurle, à la fois pour faire écho au dragon, et pour encourager les troupes. Il faut vaincre Nadann !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez saisir la bonne opération *